De vous à nous

Vous avez participé à une manifestation organisée par un Club Mercedes Benz ou une antenne régionale et vous souhaitez faire partager votre plaisir. Cette rubrique est pour vous.

Transmettez au secrétariat du Club ou par @mail clubmercedesbenz@free.fr
un petit compte-rendu ainsi que vos impressions et quelques photos. Ils seront publiés dans cet espace.
 

Janvier 2005 Sortie des Rois

Organisateur: Robert CHARRIER Vice Président, délégué Régional Provence Midi Roussillon

Ce 16 Janvier, notre bon vice-président Robert Charrier -tout récemment réelu - et son énergique et efficace moitié (Guitou pour les intimes) avaient conviés 36 membres du club à célébrer la traditionnelle fête des Rois. Notre lieu de réunion était fixé à 11 heures au Couvent Royal de Saint-Maximin la Sainte Beaume (Var), magnifique abbaye fondée en 1295 par Charles II d'Anjou, Roi de Sicile et Comte de Provence.

Alors que l'heure du rendez-vous s'apprêtait à sonner à la basilique voisine, ce superbe édifice faisant partie du couvent, le cortège de 19 étincelantes anciennes (en fait il y en avait deux qui ne l'étaient pas, anciennes, j'entends) se rangeait; sagement aligné dans l'immense cour du couvent.

Retrouvailles, bisous pour certains et certaines, puis tout ce petit monde était dirigé jusqu'à la salle où nous attendait le barman et ses bouteilles.


Après de sages collations nous allâmes dans une autre salle du couvent sous des voûtes immenses et magnifiques qui contrastaient avec l'ensemble des tables et fauteuils d'un style nettement plus récent.

Le déjeuner fut excellent, les bouteilles de vins rouge ou blanc furent consommées dans la bonne humeur et sans excès. Puis vint le couronnement - j'ose le dire - du repas, avec, bien entendu, le gâteau et ses fèves.

J'ai toujours la crainte d'avaler ces petites choses ou de me casser une dent dessus, Pas vous ?

Cependant j'eu l'heureuse surprise d'en trouver une dans ma part et une certaine Madame Casanova (sic) fut la reine sur les joues de laquelle, je déposai de chastes baisers.

Un Monsieur Trouillard fixa sur pellicule ce moment historique mais ce fut après les bisous. On ne sait jamais.


Nous retournâmes dans la salle où l'apéritif avait été servi, pour y boire le café.Votre dévoué serviteur muni de sa guitare et ceci sur demande de Robert Charrier joua quelques mélodies brésiliennes et de toute évidence, l'auditoire apprécia par ses applaudissements nourris. J'aurais presque pu apporter mon chapeau pour faire la quête.

Après quoi vint l'heure des déchirants adieux non sans avoir complimenté notre vice-président pour la parfaite organisation de cette journée et sa charmante épouse pour les cadeaux offerts à chacun et chacune. La dispersion de leurs ouailles se fit comme prévu à 16 heures.

Je vous le dis: nous nous sommes royalement régalés.
Vivement l'année prochaine!

Francis VAZ
Membre N° 1873

  • Haut
  • Imprimer
  • envoyer à un ami
  • favori
  • RSS