De vous à nous

Vous avez participé à une manifestation organisée par un Club Mercedes Benz ou une antenne régionale et vous souhaitez faire partager votre plaisir. Cette rubrique est pour vous.

Transmettez au secrétariat du Club ou par @mail clubmercedesbenz@free.fr
un petit compte-rendu ainsi que vos impressions et quelques photos. Ils seront publiés dans cet espace.
 

Juin 2005 Sortie commune club190SL

Organisation commune Club 190SL et CMBF

Ce matin du 4 juin, c’était pas des vedettes de pacotille, des has been qu’étaient déjà oubliées du temps que j’entrais au collège de Champigny, des nanas qu’avaient dans leur presse-bouc que des animations au Géant de Pontaut-Combault. Non, à la ferme, y avait que des stars, des vraies…. Et pour qu’on se gourre pas, elles avaient toutes des étoiles partout, sur la calandre, sur le volant et même sur les fringues de leurs conducteurs et de leurs nanas . Faut vous dire que c’était encore une de ces réunions de Mercedes, et que les parigots des deux Clubs MBF et 190, y z’avaient décidé d’aller ensemble à la ferme sous prétexte de fêter la fin du printemps.

Des caisses de première, y en avait déjà plein devant l’église de la porte de Saint-Cloud, même qu’un flic il aurait pu se faire son carnet de PV du mois tant qu’y en avait en doubleou quadruple file. A la queue leu leu y sont tous partis vers Rambouillet , et à peine qu’y z’étaient arrivés en forêt, y se sont posés près d’un étang sous prétexte d’en casser une, mais moi je crois que c’était pour zyeuter leur tires. Faut dire que çà brillait du chrome et de la peinture, et mon cuir il est plus brillant que le tien, ah mais tu viens de changer ton échappement il pète encore plus qu’avant.

Vlà ce qu’y se disaient devant la quarantaine de Mercedes, des 190 et des Pagodes comme s’il en pleuvait, et même une qu’y z’appellent entre eux papillon, mais qu’on lui avait coupé les ailes soi-disant pour mieux y rentrer. Mais pas chiens, y-z’avaient permis à d’autres de venir pour se faire admirer, des Jag, et une Ferrari à caisse de Vignale, qu’elle valait le voyage à elle toute seule.Mais faut quand même qu’on arrive à la Ferme Nationale, et qu’on se gare dans une cour carrée qui datait paraît-il du temps des rois . Des animaux y en avait de tous genres, même des aurochs tellement sauvages qu’y z’arrivent plus à les rattraper quand y sont au pré. Mais là bas la spécialité c’est le mouton, le mérinos, et c’est vrai qu’ils le laissent pisser comme on dit, même que ça coince dans les hangars . Y avait aussi des cochons . Y sont pas si bêtes : un petit cochon rose qu’on avait donné à un des gars, il a tellement gueulé qu’il a fallu le rendre à sa famille.


« Bourreaux d’enfants…. » qu’y disait mon grand-père. Après, on est reparti pour une autre ferme, une vraie, pour pique-niquer. Là c’était les chèvres qu’avaient le vedette avec toutes sortes de frommetons . Alors on a pu voir ce qui sortait des coffres des bagnoles comme mallettes en osier ou en cuir, comme tables pliantes, comme boustiffaille, bouteilles de champ etc. Faut dire que tout le monde a bien cassé la graine, et que si les gars ils savent tenir un volant, leurs nanas elles savent tenir la queue d’une casserole.

Et après, pas de suce-pince du genre « Qui va quitter la ferme ….. »? Eh ben moi je peux vous le dire : toutes les célébrités automobiles ont quitté la ferme sans qu’on ait eu besoin des SMS du public.

  • Haut
  • Imprimer
  • envoyer à un ami
  • favori
  • RSS