De vous à nous

Vous avez participé à une manifestation organisée par un Club Mercedes Benz ou une antenne régionale et vous souhaitez faire partager votre plaisir. Cette rubrique est pour vous.

Transmettez au secrétariat du Club ou par @mail clubmercedesbenz@free.fr
un petit compte-rendu ainsi que vos impressions et quelques photos. Ils seront publiés dans cet espace.
 

EN BOURGOGNE, D’UNCHÂTEAU AL’AUTRE….

Organisateurs: Sylvie et Michel Combes

Nous étions pour ce trentième anniversaire du Club, une quarantaine d’équipages à quitter  vendredi 18 mai au matin l’hôtel Panorama, sympathique établissement situé en plein vignoble de Pommard, pour nous élancer sur les routes de la côte chalonnaise. Moins connue que la côte de Beaune, elle recèle de nombreux aspects pittoresques, allant du bucolique Canal du Centre aux ravissants villages de vignerons tout fleuris de pivoines en cette fin mai. Pour donner de la souplesse à l’horaire, nos organisateurs, Sylvie et Michel COMBES avaient fort habilement organisé des buffets dans des châteaux ouverts spécialement pour nous. Après Cormatin et la merveilleuse église romane de Chapaize le déjeuner permit la visite du Château de la Ferté, ancien Palais Abbatial d’une Abbaye cistercienne. On y honore la mémoire du Baron Thénard, célèbre savant du début du XIXe siècle dont on conserve les appareils utilisés pour ses expériences scientifiques.
Dans l’après midi, il nous a fallu expérimenter nous-mêmes au Château de Chamirey la dégustation des vins de Mercurey et de Nuits Saint-Georges, présentés de façon érudite et diserte par le propriétaire des lieux, Monsieur Bertrand DEVILLARD. En quittant le château, la vinification des vins blancs et rouges de Bourgogne n’avait plus de secrets pour nous. Rassurons cependant les représentants de l’ordre : la salle de dégustation était équipée de crachoirs qui évitaient les pics imprévus d’alcoolémie.
Le Panorama, conçu comme un motel permettait d’avoir toutes les voitures à l’intérieur de l’enceinte fermée de l’hôtel, chacun ayant pratiquement son auto devant sa porte. Ceci a permis de nombreux échanges et visites des différentes voitures participant à cette réunion. Les 190 SL et les Pagodes représentaient l’effectif le plus nombreux, mais on admirait beaucoup deux cabriolets A 170 et 220 venus de Suisse et de Belgique mais aussi deux cabriolets et deux coupés 220 S ponton en superbe condition. Bien entendu la 300 SL de notre president d'honneur faisait entendre son bruit magique. Mais il ne faut pas oublier les berlines de plus grande diffusion, 180 b ponton et 230S : le noir leur va si bien ! C’était aussi le moment des mises au point assurées par François Bieuvelet : les trois carburateurs d’un coupé 300S ont particulièrement sollicité son habileté bien connue
Une boucle de 200 km vers le nord de la Bourgogne nous était proposée le samedi. Le road book prévoyait (par erreur) un départ sur la droite. Pour se mettre à l’unisson de la politique, notre Président a décidé de faire l’ouverture à gauche et de quitter l’hôtel en direction de Beaune pour suivre ce qu’on peut appeler l’envers de l’autoroute A6. Quelle surprise donc de voir le village de Bessey en Chaumes, de passer sous le pont d’Ouche, de voir enfin les tours rondes de l’envers du château d’Eguilly, de longer le ravissant canal de Bourgogne et ses pénichettes de plaisance…
Une première halte était prévue à Châteauneuf, ce village médiéval que l’on voit à gauche de l’autoroute en allant vers le sud. Les plus curieux ont eu le temps d’y visiter le très intéressant château  construit par Philippe Pot, Sénéchal de Bourgogne. Sa famille possédait aussi celui de la Rochepot, auprès duquel nous sommes passés lors de chaque circuit. Les plus anciens se souviennent encore  de la côte de La Rochepot, célèbre par son verglas en hiver et ses bielles coulées en été…
Bien différent, le château de Commarin, visité avant le déjeuner, offre un décor du XVII et XVIIIe siècles d’une grande authenticité.
Le château de Beauregard, proche de la Butte de Thil (encore un panneau d’autoroute….), est une vieille demeure restaurée à partir d’une ruine par ses propriétaires actuels, Nicole et Bernard BONORON, grands amateurs de Bugatti, qui en ont fait un endroit charmant. Une grande photo de l’ancien circuit automobile de Reims décore une salle réservée aux repas, prolongée par une terrasse. nous y avons déjeuné de plats simples et bons. Il ne faut pas oublier que, comme la veille, Sylvie et Michel avaient préparé des boîtes à malices qui leurs permirent de monter très rapidement des épreuves apparemment simples, mais aussi sélectives que les « quizz » de naguère. 
Le retour sur Beaune après nous avoir  fait passer par le Morvan et ses belles forêts, nous a permis d’apercevoir la façade de la cathédrale d’Autun dorée par le soleil couchant, et de voir de près les portes romaines, qui ont servi de décor à Ingres pour son célèbre tableau « Le martyre de St Symphorien », exposé dans la cathédrale.
Le Champagne Laurent Perrier, traditionnel accompagnant de nos remises de prix, a encore une fois salué les gagnants. Tous les participants étant récompensés, nous citerons spécialement Philippe et Martine Haquette, Ils ont gagné le premier prix, ce qui a fait plaisir à tous ceux qui ont  participé au  Rallye de Millau, si bien organisé par eux il y a deux ans.  Quant au dîner de gala, il laissera aux gourmands le souvenir d’un fondant  filet de charolais en croûte, accompagné d’un exquis Pommard. Tout cela éminemment bourguignon….

  

Mario RENOUX       

  • Haut
  • Imprimer
  • envoyer à un ami
  • favori
  • RSS